7 novembre 2016 Share

18ème concours d’Agrégation de médecine de l’Ucad : 201 candidats de 24 universités originaires de 19 pays en compétition dès lundi

Le comité d’organisation du 18ème Concours d’agrégation de médecine humaine, pharmacie et odontologie de l’Université Cheikh Anta Diop a organisé, le 3 novembre, une rencontre pour communiquer le nombre de candidats. Ces derniers seront en compétition du 7 au 15 novembre prochains afin d’accéder au grade de Professeur.

Les candidats en compétition pour l’obtention du grade de Professeur dans le cadre du 18ème Concours d’agrégation de médecine humaine, pharmacie et odontologie de l’Ucad sont au nombre de 201. Ils sont originaires des 19 pays du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames). Venant de 24 universités différentes, les candidats seront évalués par un jury de 168 Professeurs titulaires qui proviennent d’Afrique, de la Belgique, de la France et de Cuba. Parmi ce lot figurent 32 Professeurs titulaires sénégalais.

Ce concours, qui se déroulera du 7 au 15 novembre 2016, à Dakar, sera marqué par une cérémonie officielle présidée par le Premier ministre du Sénégal. Les épreuves vont durer une semaine et seront composées d’une séance de titre et travaux, d’une leçon, d’une épreuve clinique pour les médecins et d’une épreuve de laboratoires pour les pharmaciens et médecins fondamentalistes. Au major du concours sera décerné le prix André Gouazé.

Ce sont 40 candidats sénégalais qui vont compétir. Les 28 sont issus de la Faculté de Médecine de l’Ucad. Le reste provient des Universités Alioune Diop de Bambey (1 candidat), Gaston Berger de Saint-Louis (1 candidat), de l’Université de Thiès (quatre) et de l’Ecole inter Etats des sciences et médecine vétérinaire (6 candidats). La Faculté de Médecine de l’Ucad abrite ce concours d’agrégation du Cames pour la troisième fois, après ceux de 1982 et de 2002. L’édition de cette année coïncidera avec le centenaire de cet institut, premier du genre en Afrique francophone, jadis école africaine de médecine. Il reçoit, aujourd’hui, plus de 30 nationalités et est ainsi devenu un centre de préparation des candidats en médecine humaine, pharmacie et odontologie du fait de son potentiel scientifique.

De la première édition à nos jours, le nombre, les pays présentés ainsi que les spécialités ont considérablement augmenté. De 15 candidats avec deux pays présentés et 5 spécialités en 1982, le seuil de la centaine a été atteint avec un nombre important de spécialités qui varient selon le pays organisateur et les postes de travail disponibles.

M. Coumba Seck (le Soleil)

Commenter via Facebook

Comments

Pas encore de commentaire! Tu peux être le premier à commenter cet article !

Ecrire un commentaire

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *


*