Loading Posts...

Fondation Mouhamed VI pour la protection de l’environnement : Six journalistes africains primés

La Fondation Mouhamed VI pour la protection de l’environnement a décerné des certificats de mérite à six jeunes journalistes africains pour leurs productions dans ce secteur. C’était lors de la clôture de l’atelier-bilan du programme E-learning qui s’est déroulé à Casablanca du 24 au 27 mai.

Six jeunes journalistes africains ont été primés, jeudi dernier, par la Fondation Mouhamed VI pour la protection de l’environnement pour leurs travaux dans ce domaine. C’est dans le cadre de son programme « Renforcement des capacités des professionnels de la communication en matière d’environnement et de développement durable ». Les lauréats ont reçu leur certificat de mérite à l’issue d’un concours auquel a pris part une soixantaine de journalistes africains représentant 11 pays. Il s’agit de Mme Kenzly Mideh de la Côte d’ivoire, Mme Lala Kaboré-Dera du Burkina Faso, Johnson Gwladys du Bénin, Ndiol Maka Seck du Sénégal, Mme Rym Bernarous de la Tunisie et de Zran Fidèle Goulyzia de la Côte d’ivoire.

Cette remise de récompenses a clos une rencontre régionale au cours de laquelle a été dressé le bilan de la 3ème session de formation dudit programme.
Hassan Taleb, responsable des programmes « Plages propres », « Pavillon bleu » et « Sauvegarde du littoral » à la Fondation Mouhamed VI pour la protection de l’environnement, s’est félicité du succès du programme qui, depuis 2012, a permis de former et de mettre en réseau 68 journalistes africains. « Depuis la création de la fondation, en 2001, son cœur de métier a toujours été l’éducation à l’environnement et la sensibilisation. La thématique du changement climatique est relativement complexe. Et comme les médias constituent un pont entre la science et les populations et disposent d’un pouvoir d’influencer les perceptions et les attitudes du citoyen, nous avons jugé important de s’adresser à eux pour mieux faire passer l’information », a, de son côté, expliqué, Abdel Aziz, conseiller à la Fondation. Selon lui, leur ambition est de réunir plus de journalistes lors des prochaines sessions.

Cette formation à distance est dispensée à travers une plateforme E-learning. Elle permet de suivre gratuitement un enseignement spécialisé en environnement et au développement. Le dispositif est appuyé par l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (Isesco) et le Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue). Il se propose d’apporter aux participants les connaissances essentielles à la compréhension des problèmes environnementaux de la planète et de leurs régions.

Les modules de formation portent sur le changement climatique comme thème central, la biodiversité, les écosystèmes, l’eau, les énergies renouvelables, des problèmes spécifiques comme les déchets, ou encore la désertification. Ils sont dispensés par un comité d’experts hautement qualifiés

 

0
HeartHeart
0
HahaHaha
0
LoveLove
0
WowWow
0
YayYay
0
SadSad
0
AngryAngry
Voted Thanks!

etudiantsn

The author didnt add any Information to his profile yet

Leave a Comment

Loading Posts...