13 février 2016 Share

CONFERENCE SUR LA SCIENCE ET LA GRANDE MIRAILLE VERTE

La conférence sur la science et la grande miraille verte à été débattue le 10/02/2016 à la salle de conférence UCADII ainsi face aux changements climatiques les Etats africain du sahel ont lancé un programme de régénération forestières. Des scientifiques français et sénégalais accompagnent ce projet en étudiant sur un mode interdisciplinaire, les impacts sur les environnements et les sociétés humaines
Le professeur Ibrahima Thioub recteur de l’UCAD sur son fameux discours a eu à montrer que la portée et l’enjeux que recouvre cette initiative. Le Sénégal est à la pointe de ce projet puisqu’il a mis en place depuis 2008 une agence nationale de la Grande Miraille Verte qui se montre active sur son tracé national de 545 km. Il s’y ajoute que l’apprentissage doit surpasser le volet théorique et pour la pratique en se sens que les étudiants doivent sortir de leurs amphis pour aller sur le terrain en fin de trouver des solutions aux problèmes que gangrénnent la société.
Selon le Pape Malick Gueye spécialiste en environnement souligne que cette initiative est une vision et une réponse africaine dont les objectifs sont: relever le défi de l’avancée du dessert de la mise en valeur intégrées des zones dégradées et aussi de lutte contre la pauvreté en impliquant les collectivités locales sur la conservation et la valorisation des biodiversité d’où un plan stratégique de développement
Il eu à saluer l’esprit de partenariat des autres universités étrangères tel que l’université de Bordeau de Montréal mais également celles nationales à la Grande Miraille Verte.
A cet égard M. Aliou Guisse professeur du département de biologie végétale de l’UCAD s’est appesanti sur le cadre des recherches en dépit des moyens; Des études sont entraînes d’être menées sur la qualité des sols et sur le dynamique de peuplement ligneux des espèces végétals dont l’espéce Accacia senegal qu est un potentiel d’avenir.
Sur ce on observe des maladie liées à des attaque d’insectes de 4% à 5% sur ces derniers temps surtout sur cet espèce accacia mais également sur d’autres d’où la nécessité d’anticiper la protection de la Grande Miraille Verte.

Commenter via Facebook

Comments

Pas encore de commentaire! Tu peux être le premier à commenter cet article !

Ecrire un commentaire

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *


*