2 décembre 2016 Share

Ecole doctorales de l’Ucad : Le Pr Hamidou Datt prône une approche pluridisciplinaire

Pour apporter des solutions et des réponses aux problèmes de la société, le Collège des écoles doctorales de l’Université Cheikh Anta Diop compte travailler une approche inter et pluridisciplinaire. Il a organisé, hier, après ses premières « Doctoriales », une Fête de la science.

Une équipe de doctorants biologistes travaillant sur le dosage de farine de poisson qui est exportée. Une autre avec des résultats sur des réponses à certaines maladies parasitaires ou encore des jeunes chercheurs en cryptologie qui mettent en place une technique basée sur l’algèbre pour avoir une meilleure sécurité informatique. Tous ces résultats de recherche proviennent d’équipes ou de laboratoires de jeunes chercheurs et docteurs de l’Université Cheikh Anta Diop.

Pour la première édition de la « Fête de la science » organisée par le Collège des écoles doctorales de l’Ucad, des travaux sur ces thèmes de recherche cités sont exposés pour valoriser le travail des étudiants et chercheurs de cette université.
Une façon de privilégier une approche pluri et interdisciplinaire pour apporter des réponses aux problèmes de la société. Une démarche que compte adopter le Collège des écoles doctorales de l’Université Cheikh Anta Diop. Suite à leurs premières « Doctoriales » communes, ce collège a poursuivi les rencontres par cette « Fête de la Science ».

Selon le Pr Hamidou Datt, directeur de l’école doctorale « Mathématiques et Informatique » et président du Comité d’organisation, cette fête est organisée pour susciter d’abord une interdisciplinarité des écoles doctorales. « Auparavant chaque équipe ou laboratoire d’une équipe de recherche se concentrait sur lui-même ou elle-même.
Pour apporter une solution aux problèmes de la société, qui est une des missions de l’université, il faut une approche inter et pluridisciplinaire. Les problèmes d’aujourd’hui sont complexes et appellent tous les champs de compétences pour leur solution », déclare-t-il.

Cette « Fête de la science » qui s’est tenue hier à la Place du Souvenir a regroupé toutes les équipes et tous laboratoires de recherche des écoles doctorales de l’Ucad, qui ont présenté au public les résultats de leurs recherches. L’Ucad veut ainsi miser sur la recherche pour remplir sa mission de service à la société.

C’est ainsi que, selon le doyen de la Faculté des Lettres et Sciences humaines et vice-recteur, Amadou Abdoul Sow, l’Ucad a décidé d’allouer 10 millions de FCfa par année aux écoles doctorales pour les soutenir. L’espace « Ucad 3 » est aussi réservé aux écoles doctorales et à la recherche.

 

lesoleil

Commenter via Facebook

Comments

Pas encore de commentaire! Tu peux être le premier à commenter cet article !

Ecrire un commentaire

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *


*