9 février 2016 Share

LE SAES OBSERVE UNE GRÉVE DE 48 HEURS

Conformément au non respect des engagements signé depuis 2015, le SAES après avoir tenu hier une conférence de presse décrète 48 heures de gréve pour porter atteint à l’opinion publique face à leur situation qui se tarde à se concrétiser.

Pour Seydi Ababacar Ndiaye le secrétaire générale du syndicat souligne que «Nous allons démontrer comment le gouvernement  est irresponsable pour respecter ses engagements et qu’ aujourdhui  dans ce pays «le savoir est piétiné »

Moustapha SALL, chargé des revendications du SAES explique  que «Le Gouvernement s’était engagé à mettre en œuvre la réforme des titres et a adopté le projet de loi en Conseil des ministres au plus tard en début de juin 2015», il s’y ajoute  que le projet de loi, uniquement adopté le 13 janvier 2016, n’a pas encore été voté encore moins promulgué et appliqué». La même constatation est faite pour ce qui concerne «le droit au logement». Pour les enseignants, ce point témoigne  de l’irresponsabilité du gouvernement.

Durant ces deux jours le SAES croise les bras à ne pas dispenser des cours et  les étudiants déjà inscrits pensent que l’année peut encore être perturbée par cette gréve des professeurs.

 

Commenter via Facebook

Comments

Pas encore de commentaire! Tu peux être le premier à commenter cet article !

Ecrire un commentaire

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *


*