11 novembre 2016 Share

L’Inde veut plus d’étudiants sénégalais

Chaque année, l’Inde met à la disposition du Sénégal trente bourses d’études. Un chiffre qui peut être revu à la hausse. Malheureusement, c’est seulement une dizaine qui trouve preneurs. L’ambassade de l’Inde au Sénégal invite les jeunes sénégalais à profiter de cette opportunité. Elle a célébré, le week-end dernier, la journée dédiée à la coopération et le Diwali.

La République de l’Inde veut jouer sa partition dans la formation des jeunes sénégalais. Son Excellence Rajeev Kumar, ambassadeur de la République de l’Inde au Sénégal, l’a fait savoir le samedi 5 novembre 2016. C’était à l’occasion de la célébration de l’ « Itec Day », la journée dédiée à l’Agence indienne de coopération technique et économique. D’après le diplomate, chaque année, l’Inde met à la disposition du Sénégal trente bourses d’études. Malheureusement, a-t-il constaté, seule une dizaine retrouve preneurs. C’est pour inverser cette tendance que l’ambassadeur Rajeev Kumar lance un appel aux Sénégalais qui souhaitent poursuivre ou approfondir des études en Inde de se rapprocher des services consulaires. Mieux, il a assuré que son pays est même disposé à mettre plus de bourses à la disposition des Sénégalais. Les bourses indiennes portent quasiment sur tous les secteurs d’activité, notamment l’agriculture, la santé et la formation technique et professionnelle. « Beaucoup de gens pensent que les cours sont dispensés en Hindu, mais rassurez-vous, ils le sont en anglais », a souligné l’ambassadeur de l’Inde au Sénégal.

L’Etat était représenté à cette journée par le Pr Olivier Sagna du ministère de l’Enseignement supérieur. Les membres de l’Association des anciens étudiants et stagiaires sénégalais en Inde étaient aussi présents.

L’ambassadeur de l’Inde au Sénégal a salué l’excellence des relations entre les deux pays. L’Inde, a-t-il déclaré, achète annuellement au Sénégal du phosphate pour une valeur de 200 millions de dollars. Soit environ 114 milliards de FCfa. Une bonne partie du parc automobile sénégalais consacré au transport en commun, comme les bus Tata et Ashok Lealan, proviennent d’Inde. Les deux pays, a fait remarquer le diplomate, ont des taux de croissance honorables : 8% pour l’Inde et 6% pour le Sénégal. « Si le Sénégal maintient ce taux de croissance, il va atteindre à temps tous les objectifs du Plan Sénégal émergeant (Pse) », a noté Son Excellence, non sans estimer que le Pse est un très bon plan. La veille du samedi, c’est-à-dire le vendredi, l’ambassade de l’Inde au Sénégal a célébré le Diwali, un des festivals hindus les plus importants de l’Inde. C’était en présence d’invités de marque, notamment les représentations diplomatiques et des amis de l’Inde. Le Diwali marque la victoire de la lumière sur l’obscurité, du bien sur le mal, du jour sur la nuit.

lesoleil

Commenter via Facebook

Comments

Pas encore de commentaire! Tu peux être le premier à commenter cet article !

Ecrire un commentaire

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *


*