16 avril 2016 Share

Le moyen secondaire s’achemine vers une année blanche

Le CUSEM entame le 18 Avril prochain un plan d’action en vue de la satisfaction de ses revendications. L’heure est grave pour tous les acteurs de l’éducation, car on s’achemine vers une année blanche dans le moyen secondaire.

M. Ndoye explique  que « le gouvernement avait trouvé les revendications des syndicalistes réalistes et réalisables, mais il n’a jamais respecté ses engagements ». « L’alignement de l’indemnité de logement n’est pas une nouvelle revendication », rappelle-t-il. Il informe qu’« en 2007, Wade y avait déjà fait le constat d’un désaccord. En 2011, on nous a opposé l’instrument de soutien à la politique économique (Ispe) de l’Etat ». Alors dit-il : « Au Sénégal, les écarts salariaux sont le vrai problème. Mais avec le nouveau régime, dans le protocole d’accord signé en 2014, on a évoqué une étude sur le système de motivation et de rémunération et que les résultats seraient publiés avant fin 2014 avec des corrections dans le budget 2015. Le Cusems est le seul syndicat à marquer son désaccord, pour nous, l’alignement c’est un principe de dignité, de justice et d’égalité. Comme le préconise l’Unesco. Doit-on rappeler que l’enseignant fait 75% de son travail à domicile ».

y a t-il une piste de réflexion pour arriver à sauver cette année scolaire dans les collèges et lycées du Sénégal?

 

Commenter via Facebook

Comments

Pas encore de commentaire! Tu peux être le premier à commenter cet article !

Ecrire un commentaire

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *


*