20 avril 2016 Share

la solution préconisée par le ministre de l’Education Nationale

Le Ministre de l’Economie et des Finances et celui de l’Education Nationale ont tenu une rencontre en fin de trouver une solution aux revendications faites par les enseignements.
Certes l’école éprouve des difficultés et des efforts sont entraînes d’être consentis par le Président de la République pour satisfaire les revendications des enseignants.
Selon le Ministre des finances l’incidence financière est de 6, 6 milliards de francs sur les dépenses de l’Etat, porteront à près de 40 milliards de francs’’, le total des montants sont « injectés dans le système éducatif par l’Etat. Ce dernier est entraîne de prendre en charge toute accords portant essentiellement sur l’intégration, dans la Fonction publique, d’enseignants vacataires et contractuels ayant réussi à des examens professionnels, la validation des années de vacation et une mise en solde rapide des rappels.
Ainsi le Ministre Mbaye Thiam lance un appel aux enseignants de pouvoir retrouver les classes pour que les cours reprennent.
Il souligne parmi les efforts il y a aussi l’augmentation du nombre de contractuels à intégrer dans la fonction publique, qui passe de 5 à 10 000 agents sur instruction du chef de l’Etat. Ce mouvement sera accompagné de rappels d’intégration et d’avancement pour lesquels 10 milliards de francs seront débloqués.

Des projets comme le lancement d’un projet d’installation de cantines scolaires, à Mbilor, dans le département de Dagana (nord) et des programmes de modernisation de la gestion des établissements scolaires par la création de comités de gestion sont entraîne d’être réalisés.

Commenter via Facebook

Comments

Pas encore de commentaire! Tu peux être le premier à commenter cet article !

Ecrire un commentaire

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *


*