13 février 2016 Share

TABLE RONDE SUR LES DIFFICULTÉS LIÉES A L’ENTREPRENARIAT

Le challenge entrepreneuriat  avec l’École Polytechnique de Dakar a organisé ce samedi 13 Février une table ronde sur les difficultés liées à entrepreneuriat au Sénégal.

Selon Mr Ousmane racine Ly enseignant-chercheur le Junior Entreprise Polytech( JEP) est une association  d’étudiants de l’École Polytechnique de Dakar(ESP) à but non lucratif. Elle a pour mission de confronter les étudiants au monde professionnel par la réalisation de projet d’entreprise et d’organiser annuellement un concours de création d’entreprise. c’est la seule structure qui met à la disposition des entreprises sénégalaises plus de  3000 techniciens, ingénieurs, et managers. Ainsi elle  se penche a organisé une table ronde sur les difficultés d’entreprendre au Sénégal.

A cet le Recteur Ibrahima Thioub  précise que l’enseignement s’est massifié d’ou le besoin de changer le Système Éducatif vers la formation entrepreneuriat en incluant dés le base age l’esprit d’entreprise. car un étudiant ayant été formé jusqu’en licence et remercié suite à une sélection et qui se retrouve au « Daara » ou « Boko haram » est une lourde perte pour l’Etat. Ce qui incombe de réfléchir sur un enseignement de qualité adéquat aux jeunes à entreprendre.

Serigne Mboup de CCBM soutient l’idée selon laquelle il faut apprendre un métier pour être son chef ; l’auto emploi passe par la métrise du métier et que l’Etat doit favoriser les grandes entreprises en fin que les chambres de commerce puissent être vecteurs de l’emploi.

Babacar Ngom de SEDIMA  s’appesantit sur l’esprit du patriotisme économique natinal pour permettre aux entreprises de ce développer et que c’est la doit intervenir l’université dans le programme de formation.

Mr Ibrahima Diouf Directeur BMN  intervient sur la politique de mise en niveau des entreprises en soulignant que 8 à 10 entreprises meurent avant d’atteindre les 3ans souvent ses entreprises sont confrontées aux problème d’accès à la commande publique qui est estimée à  800 milliard de fcfa et les 15% sont destinés aux PME mais également il y a le faible niveau des porteurs de projet qu’ on doit  former en entrepreneuriat.

 

 

 

Commenter via Facebook

Comments

Pas encore de commentaire! Tu peux être le premier à commenter cet article !

Ecrire un commentaire

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *


*